TÉLÉPHONE: +1 (514) 265-3230
 

Aménagement des berges

Détermination de la ligne des hautes eaux

La ligne des hautes eaux constitue la limite naturelle atteinte par l’eau des crues sur la rive. Ainsi, elle permet de différencier le littoral et la rive. Il est très important de déterminer la ligne des hautes avec précision et par un professionnel, car elle est un point de référence déterminant pour divers règlements ministériels comme la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables de la Loi sur la qualité de l’environnement qui requiert de protéger un minimum de 10 ou 15 mètres de bande riveraine en fonction de la topographie de celle-ci et de la position de ligne des hautes eaux en terrain résidentiel ou de 3 mètres de large en terrain agricole.
Une première méthode de délimitation se fait en observant et en déterminant la limite où la prédominance des plantes aquatiques laisse place à la prédominance des plantes terrestres. Les plantes considérées aquatiques peuvent comprendre toutes les plantes hydrophiles comme les plantes submergées, les plantes à feuilles flottantes, les plants émergents, les plantes herbacées et ligneuses émergentes qui sont caractéristiques des marécages et des marais.

La ligne des hautes eaux peut également être déterminée en fonction de la cote maximale d’un ouvrage hydraulique ou du haut d’un autre ouvrage comme un mur de soutènement par exemple.

Autrement, la ligne des hautes eaux peut se déterminer à l’aide de la limite des inondations de récurrence de deux ans. Cela dit, il est bien important de demander l’expertise d’un botaniste pour vérifier la délimitation, car parfois la limite d’inondations de récurrence déterminée par un arpenteur varie en fonction de la délimitation de la propriété et non en fonction du littoral.

Si vous avez besoin d’une expertise de délimitation de la ligne des hautes eaux, nous sommes là pour vous !

Aménagement des berges - déterminer la ligne des hautes eaux

L’érosion des berges

Le processus d’érosion des berges est une problématique récurrente engendrée par l’effet du vent, des pluies, des vagues et des glaces, qui mène graduellement à la dégradation des terrains.

Afin de contrer l’érosion, Envirox Environnement emploie des méthodes innovatrices de phytotechnologies pour stabiliser et consolider les sols pour conserver l’intégrité du milieu environnemental, tout en promouvant l’implantation de végétaux strictement indigènes du Québec.

Nos travaux d’aménagement de berges répondent aux exigences environnementales et nous nous occupons de réaliser les plans, devis et demandes d’autorisation auprès des instances municipales et gouvernementales en plus de vous offrir un suivi de projet sur trois ans.
Envirox Environnement tient à cœur d’œuvrer pour l’aménagement et la restauration des milieux naturels tout en prodiguant un nouvel environnement naturel et harmonieux.

Aménagement des berges - stabiliser et consolider les sols afin d'arrêter l'érosions de berges

Plusieurs facteurs influencent le choix des végétaux en bordure d’un lac ou d’une rivière

Étant donné que les terrains aux bords de l’eau sont plus à risque, il est préférable de choisir des arbres, arbustes et des herbacées dont l’enracinement est large et profond afin de consolider les sols et éviter le processus d’érosion. La diversité des végétaux peut également être influencée par le type de sol, la topographie du terrain et l’exposition au soleil et aux hautes eaux.

Aménagement des berges - phytotechnologie plantation

Phytotechnologies :

Les phytotechnologies consistent à employer des végétaux pour remédier à différents problèmes environnementaux comme le contrôle de l’érosion et du ruissellement, la dépollution des sols, l’épuration de l’eau et de l’air, la restauration de milieux dégradés, la captation de gaz à effet de serre ou encore la réduction de la vélocité du vent. Puis, l’usage de différents végétaux dans le cadre de méthodes de travail avec les phytotechnologies permet l’enrichissement de la biodiversité et de l’esthétique d’un site. De plus, la biodiversité végétale favorise la diversité des symbiotes fongiques et bactériens des sols qui offrent des services écosystémiques.

Méthodes d’aménagement de berges

Mur de soutènement :

Aménagement des berges - mur de soutènement - mur en blocs de pierres végétalisé

Dans certains cas, un mur de soutènement peut s’avérer nécessaire pour assurer l’intégrité d’un terrain dont la pente en bande riveraine est élevée. Ainsi, en établissant un mur de soutènement, nous y voyons un moyen de retenir les terres en amont et d’éviter des affaissements et des glissements de terrain. De plus, un enrochement peut se dévoiler très esthétique et se révèle très efficace en hiver comme brise-lames de la glace d’un cours d’eau.

Tapis de contrôle d’érosion :

Aménagement des berges - tapis contrôle de érosion

Lorsque possible, nous privilégions l’emploi d’un tapis de contrôle d’érosion pour le revêtement des sols des bandes riveraines avant l’implantation de la végétation. Le tapis de contrôle d’érosion est composé d’un mélange de fibres de paille biodégradable qui favorise le développement racinaire et ainsi le développement rapide du couvert végétal, tout en assurant une bonne rétention de l’humidité et en maintenant en place les particules du sol. De plus, le tapis de contrôle d’érosion aide à diminuer fortement le processus d’érosion éolienne et l’érosion occasionnée par le ruissellement des eaux de pluie.

Mur-caisson végétalisé :

Aménagement des berges - mur de caissons végétalisés - caisson de bois hybride

Afin de protéger au mieux les bandes riveraines du phénomène d’érosion et de la montée des eaux. Envirox Environnement a su développer des systèmes de murs-caissons végétalisés qui offrent esthétisme, efficacité et résistance, en plus de permettre la valorisation du bois québécois.

Le mur-caisson végétalisé combine une base d’esthétiques rondins de bois avec des végétaux qui apportent de la vie et de la couleur. La présence des végétaux offre multiples avantages pour la faune, mais également pour la résistance du mur-caisson. Ainsi, les plantes disposées dans les interstices du mur vont consolider et mieux maintenir en place les rondins de bois.

Le mur-caisson végétalisé offre une très grande résistance pour contrer l’érosion de vos berges engendrée par l’effet des vagues et du vent. De plus, il soutient efficacement les berges et évite les glissements de terrain.

Tunage :

Aménagement des berges - tunage - mur de soutènement en caisson de bois

Le tunage est principalement employé pour consolider et protéger les bandes riveraines des petits cours d’eau. La technique de tunage nécessite de disposer et d’espacer des rondins de bois à la verticale comme structure de base. Ensuite, des piles de rondins de bois sont déposées à l’horizontale jusqu’à atteindre la hauteur désirée. Ainsi, de manière simple et efficace, le tunage permet d’implanter un mur de soutènement très résistant en berges pour éviter l’érosion et les glissements de terrain. De plus, l’emploi de rondins de bois offre un esthétisme certain à la structure et valorise le beau bois du Québec.

Mur de pierres :

Aménagrment des berges - mur de pierres - réfection ancien mur

Dans le cas de devoir contrer efficacement l’action érosive des courants, des vagues et des glaces. Un mur de pierres se révèle parfois être la solution nécessaire. Il allie résistance et esthétisme. De plus, un mur de pierres offre la possibilité d’implanter de la végétation pour accroître la résistance de la structure, améliorer la qualité paysagère et favoriser une biodiversité locale.